Conex-21Invest

Conex, leader français des logiciels de gestion des procédures douanières et sécuritaires, ouvre son capital à 21 Invest France pour accélérer son développement en France et à l’international

21 Invest accompagne l’entreprise dans sa dynamique d’expansion avec une prise de participation majoritaire au travers de sa 6ème génération de Fonds. Alban et Bertrand Gruson, fondateurs de l’éditeur, réinvestissent de manière significative pour conduire une stratégie de croissance ambitieuse sur les années à venir.

Depuis près de 40 ans, Conex accompagne les entreprises engagées dans le commerce international, chargeurs et Représentants en Douane Enregistrés, dans l’optimisation de leurs procédures douanières au travers de logiciels spécialisés et de services associés. Le groupe familial détient plus des deux tiers du marché en France, grâce à son expertise historique, à sa gamme de solutions complète et son offre sur-mesure.

Au cœur de la modernisation des processus douaniers, Conex propose une plateforme digitale dédiée au traitement de tous les types de déclarations douanières et sécuritaires, et assure l'échange électronique de données entre les sphères privées (fournisseurs, clients) et les autorités douanières en France et à l’international.

Conex s’est imposé comme un intermédiaire incontournable dans le panorama douanier pour les PME comme pour les multinationales grâce à l’expérience de ses 60 collaborateurs ainsi qu’à son agilité et sa capacité d’innovation dans un secteur complexe et en perpétuelle évolution. Le savoir-faire reconnu du groupe lui permet de compter à ce jour sur une base de plus de 1 600 clients et d’afficher un chiffre d’affaires de 12m€, en croissance à deux chiffres sur les trois dernières années et avec une solide rentabilité.

21 Invest France accompagnera Conex pour accélérer sa croissance organique en France et à l’international comme récemment initié avec trois filiales au Royaume-Uni, en Irlande et en Belgique. Par ailleurs, 21 aura également pour mission de soutenir Conex dans sa stratégie de croissance externe avec l’acquisition d’acteurs européens permettant un élargissement de l’offre et/ou un renforcement des solutions existantes. Enfin, Conex va poursuivre son action en matière de durabilité, en ligne avec la politique de 21 et les réglementations en vigueur dans son industrie.

Alban et Bertrand Gruson, fondateur et co-dirigeants du groupe Conex commentent :

« Nous sommes très satisfaits d’avoir rencontré sur notre chemin de croissance un partenaire comme 21 Invest qui a compris notre entreprise et les opportunités du marché, avec la volonté de nous accompagner dans le déploiement d’une stratégie de conquête. Dans notre recherche de capitaux, notre choix s’est porté sur 21 Invest, au vu de l’esprit entrepreneurial et familial qui anime nos deux organisations. »

Stéphane Perriquet, Managing Partner chez 21 Invest France déclare :

« Conex revêt toutes les caractéristiques des projets que nous accompagnons chez 21 : une position de leader sur un marché porteur, une excellente performance financière, un business model offrant une grande récurrence et enfin un marché européen fragmenté qui présente de solides opportunités de consolidation. Nous avons été aussi séduits par le projet familial, porté par Alban et Bertrand Gruson, qui s’inscrit parfaitement dans notre ADN. Conex dispose de l’expertise, de la reconnaissance clients et du positionnement parfaits pour changer de dimension et assoir son leadership en France et à l’international. »


Liste des intervenants

21 Invest France (Stéphane Perriquet, Hadrien Jourdan, Patrick Aris), Conex (Alban Gruson, Bertrand Gruson)

Conseils investisseurs
DD financière : Crowe HAF (Thomas Corbineau, Julien Latrubesse), DD stratégique & IT : Indefi x Singulier (Mathieu Ferel, David Toledano, Clément Huguet), Conseil juridique et fiscal : Hogan Lovells (Stéphane Huten, Ali Chegra, Maximilien Roland, Shanna Hodara), Conseil juridique financement : Jeausserand-Audouard (Marie-Paule Noel)

Conseils cédants
VDD financière : Exelmans (Stéphane Dahan, Eric Chan, Thibault Gerald); Conseil juridique : Jeausserand-Audouard (Patrick Loiseau, Juliette Ritouret)

Financement
CIC Private Debt (Nicolas Offroy, Baptiste Robin), Conseil juridique prêteurs : Nabarro Béraud (Magali Béraud)


À propos de Conex
Partenaire des Grands Comptes et des PME dans tous les secteurs d’activité, CONEX développe et commercialise une gamme d’outils collaboratifs pour la gestion des déclarations douanières et sécuritaires. Ses clients, entreprises importatrices/exportatrices, transporteurs, RDE (Représentants en Douane Enregistrés), utilisent ses solutions et services pour optimiser et sécuriser la saisie, le traitement et les échanges électroniques des déclarations dans tous leurs échanges internationaux de marchandises. CONEX participe ainsi depuis près de 40 ans aux évolutions du commerce international et de la supply-chain, accompagnant les entreprises dans leur développement douanier, et collaborant avec les administrations Douanières européennes et internationales. CONEX dont le siège historique est situé près de Lille (Orchies), a des bureaux à Paris, et trois filiales en Belgique, en Irlande et au Royaume-Uni. PME indépendante, créée en 1985, CONEX compte une soixantaine de salariés.
Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.conex.net
Contact : Carole Mignonet, carole.mignonet@conex.net
Agence C3M : Michelle Amiard, michelle@agence-c3M.com

À propos de 21 Invest
Actionnaire actif et responsable aux côtés des dirigeants depuis 30 ans, le groupe 21 Invest a accompagné plus de 100 entreprises basées en France, en Italie et en Pologne au travers de fonds locaux. En France, la stratégie d’investissement se concentre sur les entreprises combinant croissance et récurrence qui interviennent dans 4 secteurs que sont la santé, la technologie/software, l’éducation et les services aux entreprises. 21 Invest accompagne la transformation d’entreprises en y apportant son expertise en matière de structuration et d’accélération de la croissance, notamment par consolidation de marchés.
Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.21invest.com
Contact : Astou Ciss, a.ciss@21investfrance.com
Claire Fournier, International Business Developer Manager chez l’éditeur français Conex. © Conex
Claire FOURNIER
International Business Developer Manager chez l’éditeur français Conex.
© Conex 

Conex demande d’avancer la période de tests pour Delta I

C’est l’une des conséquences du nouveau Code des Douanes de l’Union (CDU), mis en place en 2016 : la Douane française poursuit cette année la refonte de ses systèmes informatiques qui entraînera la disparition des procédures Delta G et X import et export, remplacées progressivement par Delta I/E (I pour Import et E pour Export).

Exit également le DAU : le Document Administratif Unique sera remplacé par un nouveau format 100% dématérialisé, le H1 pour l’import et le B1 pour l’export. Du coup, la segmentation et le regroupement thématique des données dans les messages de déclarations douanières vont changer et ne se réfèreront plus aux 56 cases à remplir du DAU, comme c’était le cas jusqu’alors.

Quelles seront les conséquences pour les déclarants en douane ?

« Pour nos clients, nous allons rendre les choses le plus transparent possible afin que cette évolution ne soit pas une révolution, que l’opérateur se sente toujours à son aise, sans changement ou très peu dans son environnement habituel et ses écrans, qui s’appuieront en back office sur des automatismes intelligents » nous rassure Claire Fournier, la responsable du développement international chez l’éditeur français Conex.

Sur la base du volontariat, la Douane a sélectionné un certain nombre d’entreprises pilotes qui testeront la procédure Delta I à partir du 15 juillet. Le calendrier prévoit ensuite un vrai démarrage entre le 15 septembre et le 15 décembre pour un lancement définitif au 1er janvier 2024. Pour la procédure Delta E (à l’export), ce sont les mêmes dates, mais transposées en 2024. Pour mieux gérer la période estivale des opérateurs et des prestataires, Conex aurait souhaité réaliser des tests techniques sur des échanges de messages avec les serveurs douaniers avant cette date du 15 juillet 2023 mais ses demandes sont restées sans réponse.

« Nous avons déjà bien avancé en tant qu’éditeur de logiciel, avec nos équipes techniques et réglementaires pour adapter notre logiciel, mais nous avons soulevé encore beaucoup d’interrogations, d’où l’importance de bénéficier au plus tôt de cet environnement de test pour pouvoir être prêt à proposer à nos clients des mises à jour dès septembre » insiste Claire Fournier.

En attendant, Conex sensibilise ses nombreux clients au moyen de webinaires et d’un évènement qui aura lieu en juin.

JLR
www.supplychainmagazine.fr

Colloque de l’Odasce DOUANE HORIZON 2030 CONEX

LA DOUANE DE DEMAIN, A CHACUN SES ÉTONNEMENTS

Par Alban Gruson, Président Directeur Général

 

Le récent Colloque de l’Odasce fêtait le cinquantième anniversaire de cette association.
Tous les ingrédients étaient réunis :

Colloque de l’Odasce douane 2030 conex

Le lieu :
Biarritz avec vue sur mer

Colloque de l’Odasce

Les participants :
environ 450

Colloque de l’Odasce

Les thèmes abordés :
douane horizon 2030

Colloque de l’Odasce

La restauration :
Lucullus dine chez Lucullus

Colloque de l’Odasce

Et de l'avis de chacun,
ce fut une réussite

Sans oublier le final de Denis Redon avec son habituel « rapport d’étonnement » qui à lui seul constitue un temps fort du colloque que tous les participants ne manqueraient pour rien au monde. Pour ma part, au travers des tribunes et des ateliers, j’ai été interpellé par un certain nombre de points que je me permets de soumettre à votre sagacité.

 

LA DOUANE DU FUTUR SERA-T-ELLE DÉMATÉRIALISÉE DE BOUT EN BOUT ?

Douane-dematerialisation-avenirTout d’abord le comité européen des sages et son état des lieux accompagné de propositions d’améliorations.
L’idée de capter directement la donnée à la source commerciale n’est pas nouvelle contrairement à ce qui a été dit. C’est une tentation constante des administrations depuis que l’informatisation est apparue. Ce qui est nouveau c’est d’affirmer péremptoirement que ce sera la règle de demain. Je pense qu’il y a encore un long chemin à parcourir pour y parvenir. Ce chemin est parsemé de certaines embuches juridiques, technologiques.

Une telle organisation signifierait-elle qu’une donnée générée par un opérateur de l’autre bout de la planète s’imposerait ipso facto dans le pays de destination de la marchandise sans contrôle de la part de son destinataire ? Cela signifie-t-il que les administrations seront en mesure et assumeront la détermination des droits et taxes applicables et le montant à percevoir ? Ce n’est plus une évolution, mais une révolution ! Ne serait-ce qu’au regard du dispositif de « self assessment » ou auto liquidation prévu dans le CDU. Je vous laisse le soin d’y réfléchir.

UNE AGENCE DOUANE EUROPÉENNE, QUELS AVANTAGES EN ATTENDRE ?

Agence-Douane-avenirAutre proposition : celle de la création d’une « « agence douane » qui serait là pour veiller à la bonne application des dispositions réglementaires au sein de l’Union Européenne. Sorte de police des polices qui sanctionnerait les états membres défaillants afin de faire régner sur le Territoire de l’Union une uniformité de traitement des aspects douaniers. Un tel projet, outre qu’il ajoute encore un étage à la fusée européenne, ne fait que mettre en exergue les distorsions de traitement liées à des aspects de concurrence douanière et économique entre les états membres. La question se pose des pouvoirs qui lui seraient accordés pour assurer une telle mission….

L’aspect digitalisation a également été l’objet d’un certain étonnement car en tout état de cause, les entreprises y vont avec des pieds de plomb. Ce n’est que sous la contrainte qu’elles évoluent peu à peu vers cette modalité d’organisation de leur activité. Malgré les nombreux travaux réalisés pour parvenir à une transmission électronique de l’information de bout en bout, on est loin du compte.
Et ce n’est pas sans avoir nous-même contribué aux programmes européens tels que CORE et SELIS.
Mais force est de constater que seule l’obligation administrative est de nature à contraindre les entreprises à avancer dans ce domaine. J’en veux pour exemple la future facturation électronique prévue en UE et prochainement obligatoire en France. Il ne s’agit plus de créer un PDF mais bien de constituer un ensemble de données en un message électronique valant facture. Est-ce que cela va enfin générer le déclic tant attendu ?

ICS2, VERS UN NOUVEAU SCHÉMA D’ORGANISATION ?

ICS-DOUANE-avenirIl faut également noter le nouveau schéma d’organisation d’ICS2 qui a pour objectif de permettre à plusieurs intervenants de compléter le jeu de données requis à l’arrivée. Je ne parviens toujours pas à me projeter sur le terrain des opérations. La question est de savoir qui dispose de quoi à quel moment. Le tout orchestré sous la responsabilité du transporteur international. Vendeur, freight forwarder, transporteur, destinataire, chacun dispose d’un certain nombre de données. Mais qui va opérer leur transmission sous forme de message vers l’UE ? Combien de messages complémentaires faudra-t-il relier pour obtenir la totalité des données requises ? 

Il va falloir que tout ce petit monde s’organise…. Mais quelle n’a pas été ma surprise de constater que malgré la création d’une plateforme centralisée européenne, l’analyse de risque reste traitée nationalement par chaque état membre. Décidément, le concept d’union européenne a bien du mal à s’imposer ! Nul doute que des différences existeront qui provoqueront à terme des détournements de trafics vers les états moins exigeants. L‘expression « des états dans l’état » prend toute sa dimension. Mais les prochains colloques organisés d’ici 2030 nous apporteront peut-être quelques éclaircissements sur ces différents points.

 

DOUANE : La puissance de l’intelligence artificielle dans la digitalisation des documents

DOUANE :

La puissance de l’intelligence artificielle dans la digitalisation des documents

CONEX lance son nouveau module OCR via conex™ qui, grâce à l’intelligence artificielle, identifie les données utiles pour les déclarations douanières dans les documents, les digitalise, les analyse et les formate pour les intégrer directement dans ses solutions de dédouanement, là où précisément les déclarants en ont besoin.

En développant cette nouvelle application dans sa suite logicielle douanière, CONEX évite aux opérateurs le travail chronophage et fastidieux de saisie manuelle. Les données pertinentes sont extraites automatiquement à la volée du workflow de documents produits par les échanges internationaux, pour accélérer et sécuriser tous les traitements douaniers.

Accompagner les services Douane dans leur évolution technologique

L’application est autoapprenante. Alliée à la compétence de l’opérateur douanier, elle s’enrichit pour déployer sa pleine puissance après seulement quelques documents traités par les déclarants.
Elle a la capacité de s’adapter à tous types et formats de documents, factures, listes de colisage, etc. et permet d’accélérer et de sécuriser toutes les entrées de données dans les outils des déclarants en douane sans risque d’erreur. En réduisant la tâche de saisie des données en amont, la plateforme Conex permet aux déclarants de gagner en productivité, en sécurité et en confort de travail.

Plusieurs clients l’ont déjà adoptée. Ils y trouvent des opportunités de gains de productivité décisives pour une montée en charge de leurs capacités de traitement douanier.

« Le retour sur investissement, la facilité de déploiement et la sécurisation des process douaniers sont des arguments décisifs pour les organisations. Ce nouveau module prend place dans toute la série de mutations de notre offre de traitement des déclarations douanières, à la faveur des technologies de la Blockchain et de l’Intelligence Artificielle », conclut Bertrand Gruson, Directeur Général de CONEX.

OCR via conex™,

l'application qui IDENTIFIE intelligemment les données de vos documents,

les NUMÉRISE, les ANALYSE,

pour les INTÉGRER DIRECTEMENT dans les solutions via conex™,

là où précisément vous en avez besoin !

Nouveau module intégré : OCR via conex™ La puissance de l’intelligence artificielle dans la digitalisation de vos documents

1

Une solution de reconnaissance des caractères qui extrait les données de vos documents scannés (factures, packing list par exemple).

1 Une solution de reconnaissance des caractères qui extrait les données de vos documents scannés (factures, packing list par exemple).

2

Une capture intelligente qui cible et enregistre les informations
dont vous avez besoin dans
vos process douaniers.

2 Une capture intelligente qui cible et enregistre les informations dont vous avez besoin dans vos process douaniers.

3

Une solution auto apprenante qui s’enrichit pour déployer sa pleine puissance après seulement quelques documents traités par vos soins

3 Une solution auto apprenante qui s’enrichit pour déployer sa pleine puissance après seulement quelques documents traités par vos soins

4

Des informations automatiquement acheminées et associées aux champs correspondants dans vos fichiers de base, LOGISTICOMS™ et/ou lignes de vos déclarations douanières via conex™.

 


CONTACT PRESSE
AGENCE C3M - Michelle Amiard - michelle@agence-c3m.com

Douane conex compétitivité

"EXPERT DE LA DOUANE" CELA NE S'IMPROVISE PAS !

Le service Douane, un atout au service de COMPETITIVITE ?
Indéniablement ! A condition d'avoir une équipe experte en interne, et de s'appuyer sur un prestataire informatique expert de la Douane.

Voilà ce que cela veut dire pour nous.
Conex, c’est 𝐥𝐞 𝐜𝐡𝐨𝐢𝐱 𝐝𝐞 𝐥’#𝐚𝐧𝐭𝐢𝐜𝐢𝐩𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧, 𝐝𝐞 𝐥’#𝐚𝐝𝐚𝐩𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐮𝐧𝐞 𝐟𝐨𝐫𝐜𝐞 𝐝𝐞 𝐩𝐫𝐨𝐩𝐨𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐞𝐫𝐯𝐢𝐜𝐞𝐬 𝐬𝐮𝐫 𝐦𝐞𝐬𝐮𝐫𝐞.

Une attitude d’autant plus essentielle que la Douane impose régulièrement des changements d’organisation aux opérateurs. Elle transforme ses pratiques et règlements vers toujours plus de sécurité et plus de dématérialisation… Et cela, on a l'habitude de gérer, faites-nous confiance !
On vous en dit plus !

CONEX, éditeur de logiciel douane

Un éditeur de logiciel Douane,
ce qu’il faut savoir avant de décider…

Claire Fournier, responsable du développement de Conex à l’international, intervient sur la détection de nouveaux projets clients. Rencontrer de nouvelles équipes et univers métiers, comprendre leur organisation, et les guider pas à pas pour les faire rentrer dans le portefeuille Clients de Conex, c’est sa mission. Elle nous détaille étape par étape, la réponse de Conex, en face d’une entreprise qui veut adopter un logiciel de déclarations douanières.

Une argumentation pratique qui a été présentée lors de la Journée TRANSPORTER 2022 de Classe Export, le 5 juillet. Telle une charte d’engagements pour Conex, qui, 35 ans après sa fondation, a gardé la fougue de sa jeunesse puisque la passion du métier et le souci du client sont au cœur de sa démarche d’innovation.

La recette du succès en quelques mots...

COMPÉTITIVITÉ

Lorsqu’une entreprise ou un RDE se lance dans l’aventure douane, il lui faut choisir un partenaire informatique. Et croyez-moi, bien choisir son prestataire fait partie des fondamentaux ! L’attitude du prestataire informatique doit être constamment dans l’anticipation, l’adaptation et la force de propositions avec des services sur mesure. Une démarche d’autant plus essentielle que la Douane ne cesse d’imposer des changements d’organisation aux opérateurs, et de transformer ses pratiques et règlements vers toujours plus de sécurité, et plus de dématérialisation… Une course en avant pour garder son efficacité…

La douane fait bien partie du panorama du commerce international et peut devenir un réel atout de compétitivité de l’entreprise à condition de s’appuyer sur une équipe experte en interne et un prestataire informatique.

ALLIANCE

N’oublions pas que la douane repose sur un ensemble de messages électroniques et que les échanges EDI sont incontournables lorsqu’un chargeur ou RDE doit faire face à un volume croissant de déclarations. Mais si le volume de transactions est un déterminant dans le choix d’un prestataire informatique, ce n’est pas le seul. Les procédures de régimes douaniers à appliquer vont générer la mise en place d’opérations informatiques pour faciliter et optimiser les process au sein de l’entreprise. Il est essentiel de comprendre que des obligations douanières s’interposent tout du long de la chaine logistique, et que toute la donnée nécessaire à l’établissement d’une déclaration en douane est détenue bien souvent par plusieurs acteurs de la chaîne logistique. Le prestataire informatique est là pour collecter et ordonner ces données au bon moment.

On peut donc dire que l’alliance avec votre prestataire est le garant de la réussite de votre stratégie douanière. Attendez de lui qu’il se comporte donc comme un partenaire et non comme un simple ‘facteur’ de l’ère du numérique qui doit délivrer des messages aux systèmes informatiques douaniers.

EFFICACITÉ

Dans un monde où la concurrence est de plus en plus pressante, nous sommes tous conscients de l’intérêt d’optimiser le passage en douane. Je ne vais pas vous parler en détail des 54 cases du DAU (qui sont de toutes façons amenées à disparaitre dans le cadre de DELTA IE).

Maitriser les règles douanières et votre logiciel, permet de gagner en efficacité. Mais prenez aussi le temps de conforter et consolider les bonnes pratiques face à votre outil de dédouanement. Les évolutions apportées par votre prestataire doivent être assimilées par l’équipe en charge des process douaniers avec des formations régulières à votre outil.

Il est aussi indispensable d’optimiser les processus existants. Tous les services, départements de l’entreprise sont impactés si on veut gagner en efficacité. Une analyse de vos flux et une connaissance de votre supply chain sont la clé de votre réussite. C’est en prenant le temps d’échanger en interne et de dialoguer avec votre prestataire que vous trouverez des pistes d’amélioration. L’objectif est d’aboutir à un processus douanier fluide et sécurisé !

ENGAGEMENT … ET COMPLIANCE

Au-delà de la constitution et de l’envoi des différents messages électroniques attendus par le système IT de l’administration des douanes, le prestataire informatique s’engagera à mettre à disposition des bases de données officielles, dans l’idéal mises à jour automatiquement. La solution logicielle douane que vous utilisez doit répondre à la réglementation à l’instant T et donc faire l’objet d’une maintenance réglementaire en temps réel.

La compliance, le respect des réglementations en vigueur, est un incontournable dans les métiers de la douane et doit être une priorité pour vous.

L’équipe en charge de la douane au sein de votre entreprise ne pourra accomplir ses objectifs que si elle peut se fier à un prestataire fiable avec lequel un climat de confiance total aura été établi. Les compétences métier mais aussi technologiques de votre prestataire permettent de cimenter la confiance pour avancer ensemble.

FACILITATION

Revoir vos process avec votre prestataire informatique est à inscrire régulièrement à l’agenda. A minima lorsque vous avez de nouveaux flux ou lorsque de nouvelles réglementations entrent en application. Je suis prête à parier que cette analyse périodique de votre activité avec votre prestataire informatique vous permettra d’optimiser vos flux de données.

Le dialogue que vous saurez instaurer entre vous et votre prestataire lui permettra de vous proposer des solutions toujours plus adaptées. Être à votre écoute est la source de notre innovation, et de la conception de solutions informatiques complémentaires qui facilitent vos process. Un exemple ? C’est en écoutant nos clients que nous avons développé la plateforme collaborative Zen via conex™, qui permet de recevoir les données et documents détenus par différents acteurs de la supply chain, pour faciliter et fiabiliser les étapes de constitution d’un dossier déclaratif. Nous avons intégré la technologie Blockchain qui sécurise et trace vos échanges avec ces intervenants extérieurs. Le développement profite aujourd’hui à des dizaines d’autres clients, importateurs/exportateurs comme RDE Représentants en Douane Enregistrés…

C’est également une évidence pour nous d’établir des passerelles entre les systèmes (TMS, WMS par exemple) et notre solution logicielle douane, en amont, et en aval, de la déclaration. Les données qui ont permis de constituer la déclaration en douane vous appartiennent et peuvent vous être restituées ; par exemple, le statut de vos déclarations à l’export pour justifier de la sortie de l’Union européenne ou la liquidation obtenue à l’import  pourront alimenter d’autres systèmes informatiques pour contrôles et analyses.

Gardons en tête que l’implémentation de solutions logicielles ouvre à la modélisation et à l’optimisation de vos process.

ANTICIPATION

Le prestataire informatique se doit d’anticiper les besoins réglementaires et technologiques pour répondre à vos impératifs métier.

Prenons l’exemple pas si lointain du Brexit avec ses conséquences sur la supply chain. En tant que prestataire, nous avons optimisé la mise en place de la Frontière intelligente pour faciliter l’activité de nos clients et fluidifier la circulation des marchandises entre le Royaume-Uni et le continent. Nous sommes allés bien plus loin puisque nous avons proposé des automatismes intelligents qui permettent notamment de générer une déclaration import UK à partir d’une déclaration export France (principe du mirroring), synonyme de gain de temps en toute sécurité. Cette capacité à anticiper vos besoins et à comprendre les nouvelles obligations réglementaires, font la force de votre prestataire informatique.

Un autre exemple, celui de la mise en place de la nouvelle déclaration H7 dans le cadre des échanges e-commerce[1]. A travers cette mise en place de H7, le web service a fait son apparition dans les échanges avec le système informatique des douanes. Le volume attendu en H7 ne permet bien évidemment pas la saisie manuellement des données. Nous avons su proposer à nos clients en charge de déclarations e-commerce non seulement la liaison avec la douane, mais aussi une API (Application Programming interface) afin d’intégrer les données et d’obtenir un process intégré de bout en bout dans un contexte hautement sécurisé.

[1] H7 est un des modèles de déclaration amenée à évoluer suite au Code des Douanes de l’Union (CDU).

En conclusion … ET DEMAIN, la Douane ?

Le CDU, entré en application au 1er mai 2016, a pour but de faciliter les impératifs douaniers pour les opérateurs et d’améliorer l’interopérabilité, à travers la normalisation et l’harmonisation des données. Un modèle de données douanières spécifiques à l’UE a été défini, appelé l’EUCDM (The Eu Customs Data Model). On y retrouve les jeux de données pour constituer, par exemple, le titre de transit ou les déclarations anticipées sécurité sûreté. Ce modèle de données douanières spécifiques à l’Union européenne est compatible avec le modèle de données pressenti par l’OMD.

Doit-on rappeler que nous sommes à l’heure du digital ? DELTA IE (I pour Import et E pour Export) va remplacer progressivement DELTA G et X.  DELTA IE n’est qu’une étape supplémentaire.  On ne fera plus référence aux cases du DAU mais à des groupes de données thématiques qui constitueront le message déclaratif. Par exemple, le groupe 16 qui reprend les lieux et les pays, le groupe 12 les documents, certificats, autorisations, le groupe 13 les parties (importateurs, exportateurs, acheteurs …). Nous passerons de 54 données à environ 80, qui ne seront pas toutes obligatoires, ni impératives. Certaines viendront en supplément, selon des critères liés à la nature du tarif douanier, des échanges financiers, par exemple.

Ainsi, le grand révélateur du passage à la déclaration H1 est sans nulle doute la place de la Donnée dans les échanges. Une donnée qui permet de mieux connaître ses clients, mais aussi de comprendre et d’optimiser ses processus, à commencer par la supply chain et les approvisionnements. Une raison évidente de réfléchir à la collecte des datas, à leur partage et à leur exploitation.  

L’administration des douanes a reporté la mise en place de DELTA IE import H1. En date du 13 octobre 2022 la douane nous informe que la mise en place de DELTA IE interviendra, selon toute vraisemblance, non plus au 1er janvier 2023 (phase pilote DELTA IE IMPORT) mais dans le second semestre 2023 selon un calendrier et des modalités qui restent à préciser. Nous sommes dans l’attente des nouvelles directives.  Informations à suivre ici https://www.conex.net/fr/delta-ie-declarations-douanieres-h1-b1/

L’autre évolution attendue en 2023 est la révision d’ICS, l’Import Control System. Avec la réglementation ICS, il est devenu nécessaire d’établir et transmettre une ENS, Entry Summary Declaration, une Déclaration Sécurité Sûreté, avant l’arrivée de la marchandise sur le territoire de l’Union Européenne. Deux dates à retenir pour ICS2 : juillet 2023 pour les flux aériens, et juin 2024 pour les flux routiers, maritimes et fluviaux.

En conclusion, qu’on parle d’e-commerce avec la déclaration H7, de douane DELTA IE avec les déclarations H1 B1, le volume des données alimentant le bon fonctionnement de la Supply Chain est décuplé et a un impact évident sur le processus douanier. Un prestataire informatique comme CONEX, qui prend toute la mesure de la donnée douanière pour proposer des logiciels douane et une plateforme collaborative douanière, garantit votre performance et compliance douanière.

Accompagner les services Douane dans leur évolution technologique- Zéro saisie 

Nouveauté novembre 2022 :

CONEX lance son nouveau module OCR via conex™ qui, grâce à l’intelligence artificielle, identifie les données utiles pour les déclarations douanières dans les documents, les digitalise, les analyse et les formate pour les intégrer directement dans ses solutions de dédouanement, là où précisément les déclarants en ont besoin.

En développant cette nouvelle application dans sa suite logicielle douanière, CONEX évite aux opérateurs le travail chronophage et fastidieux de saisie manuelle. Les données pertinentes sont extraites automatiquement à la volée du workflow de documents produits par les échanges internationaux, pour accélérer et sécuriser tous les traitements douaniers.

EN SAVOIR PLUS

KEMONE-LOGOKEM ONE, 2e producteur européen de PVC, réinternalise le service Douane avec Conex

Madame Houda Zebar, customs manager chez KEM ONE, a mené depuis son arrivée la réorganisation du service Douane avec Conex, en vue d’internaliser les compétences de dédouanement.

Une nouvelle organisation douanière

Le chimiste Kem One, fabricant de résines PVC et de dérivés du chlore pour les industries du bâtiment, du médical et de l’automobile, organise sa production dans 7 usines réparties principalement sur le territoire français ; des implantations à proximité des zones portuaires et tournées vers les frontières des pays clients : Turquie, Algérie, Inde, UK…

Numéro 2e européen de l’industrie du PVC, KEM ONE exporte 30 % de sa production et effectue 3 000 déclarations douanières par an [1].

Le processus de dédouanement est un maillon clé de la logistique export. En effet, toute déclaration douanière erronée ou incomplète pourrait occasionner un blocage des produits à la frontière. C’est également un sujet d’importance au plan financier, les droits de douane portant sur des montants de transactions qui se chiffrent en millions d’euros (l’entreprise réalisant plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2021).

Or, le traitement administratif, auparavant totalement sous-traité auprès d’une dizaine de Représentants en Douane Enregistrés (RDE), est aujourd’hui en passe d’être réinternalisé. Un tiers des déclarations seulement est encore traité en externe, un an et demi après le lancement du projet. [1] Les exportations sont à destination des pays tiers, c’est-à-dire hors Union Européenne.

Une réorganisation qui passe par la constitution ex nihilo du pôle Douane.

Houda Zebar arrive fin 2020 dans le groupe pour prendre la tête de ce projet ; elle est experte du domaine de la douane en entreprise, juriste de formation et a passé 10 ans dans les deux univers chargeurs et transitaires - Schneider Electric, Dimotrans Group Elle connait les outils Conex pour les avoir pratiqués tout au long de son parcours. Pour mener à bien son projet de transformation, Houda Zebar compte bien s’appuyer sur une équipe qui maîtrise le contexte clients, qu’il faudra faire monter en compétence grâce à un programme dédié de formation.

La dématérialisation du process douanier, sur une plateforme collaborative, Zen via conex™

La productivité des Services Support ne s’improvise pas dans l’univers industriel ultra normé. Cela passe par le choix d’outils de travail performants, les logiciels de Conex : CUSTOMS via conex™, l’incontournable pour le traitement des déclarations douanières stricto-sensu et la communication avec les serveurs de la Douane, l’Encyclopédie Douanière pour le classement intelligent des marchandises, et ZEN  via conex™, la plateforme de travail collaboratif pour échanger tous les documents et correspondances relatifs à une déclaration. Les collaborateurs du pôle Douane de KEM ONE, tout comme leurs partenaires externes, les RDE, travaillent de concert sur cette même plateforme qui agrège, trace et archive l’ensemble des déclarations et actions.

Blockchain conexTous ces outils sont connectés à l’ERP de l’entreprise.

« L’outil ZEN via conex™ apporte un gain de temps dans l’élaboration et la constitution du dossier douane. Cette plateforme collaborative permet un partage instantané entre les différents intervenants, des informations et documents, elle permet en outre une traçabilité permanente de l’évolution du dossier dont elle mémorise les différentes phases et statuts dans une blockchain irréversible. De plus, elle autorise l’élaboration d’une multitude d’indicateurs de performances. C’est un outil particulièrement prisé des représentants en douane et des services douanes des multinationales », explique Bertrand Gruson, directeur général de Conex

« Le processus douanier export est totalement dématérialisé. Les documents commerciaux, les données nécessaires à la déclaration et tous les échanges avec les partenaires sont intégrés et regroupés par dossier de manière automatique dans ZEN via conex™. Les opérateurs peuvent alors réaliser les déclarations avec l’outil CUSTOMS en disposant de toutes les informations à portée de main. En retour, cette action alimente enfin le dossier ZEN via conex™ pour créer l’archive de l’intégralité du processus douanier », commente Houda Zebar, de KEM ONE.

ZEN  via conex™ permet à la Customs Manager de suivre en quelques clics et de partager facilement auprès de sa direction les indicateurs clés de performance (KPI) de l’activité Douane : très éclairant, le calcul du « temps passé par déclaration », qui a été ramené chez KEM ONE, en quelques mois, de 10 min à 1 min grâce un ensemble d’optimisations dans les traitements. Elle obtient également, d’un clic, des graphiques explicites sur « le nombre global de déclarations mensuelles », leur répartition entre l’interne et les différents prestataires externes, afin d’apporter une vue historisée de son projet de réorganisation.

L’objectif, tenu, aura été de simplifier l’externalisation, de piloter et automatiser l’ensemble du process douanier, de sa phase pré-déclarative à l’archivage, et de faire monter en puissance le pôle Douane en interne. D’ores et déjà, la réorganisation a généré une économie notable, avec une productivité accrue.

« Nous cherchons à la fois à sécuriser totalement l’activité de courtage, à limiter les risques d’erreur dans nos déclarations en douane, à réduire la charge de travail et les dépenses afférentes. Les outils Conex nous apportent une marge de progression continue », explique Houda Zebar.

Et la transformation du service Douane n’est pas terminée.

Sont déjà envisagées par la responsable du service Douane, l’obtention du statut d’OEA, la création de lieux agréés à l’import pour les flux en provenance du Royaume-Uni, et la mise en place d’un régime de perfectionnement actif pour optimiser les achats internationaux…


Photo-kemoneA propos de KEM ONE

Kem One est le deuxième fabricant européen de PVC, avec une gamme diversifiée alliant produits de commodité et de spécialité. Egalement producteur de soude et de dérivés chlorés, il réalise un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros en 2021, dont près de 80 % hors de France. Ses activités industrielles sont implantées essentiellement en France (Saint-Fons, Balan, Saint-Auban, Berre, Lavéra, Fos-sur-Mer, Vauvert) et en Espagne (Hernani). L’entreprise compte près de 1400 collaborateurs, répartis entre ses sites industriels, ses laboratoires R&D, ses bureaux commerciaux en Europe et son siège lyonnais. Pour en savoir plus : www.kemone.com


A propos de CONEX

Partenaire des Grands Comptes et des PME dans tous les secteurs d’activité, CONEX développe et commercialise une gamme d’outils collaboratifs pour la gestion des déclarations douanières et sécuritaires. Ses clients, entreprises importatrices/exportatrices, transporteurs, RDE (Représentants en Douane Enregistrés), utilisent ses solutions et services pour optimiser et sécuriser la saisie, le traitement et les échanges électroniques des déclarations dans tous leurs échanges internationaux de marchandises. CONEX participe ainsi depuis près de 40 ans aux évolutions du commerce international et de la supply-chain, accompagnant les entreprises dans leur développement douanier, et collaborant avec les administrations Douanières européennes et internationales. CONEX dont le siège historique est situé près de Lille (Orchies), a des bureaux à Paris, et deux filiales en Belgique et au Royaume-Uni. PME indépendante, créée en 1985, CONEX compte une soixantaine de salariés. Pour en savoir plus : www.conex.net


CONTACT PRESSE
AGENCE C3M - Michelle Amiard - michelle@agence-c3m.com

CP-Conex_Le transitaire Bollore Transports & Logistics adopte la solution ZEN de Conex-fr

 

Bolloré Logistics adopte la solution ZEN de Conex et transforme ses relations de travail avec ses clients

Chez Bolloré Logistics, 275 déclarants métropolitains sont employés pour traiter les déclarations douanières et sécuritaires. Le surcroît de traitements administratifs occasionné par le Brexit a incité à digitaliser un peu plus encore le processus de travail touchant à la collaboration avec les clients : les échanges d’informations s’organisent désormais autour d’une plateforme documentaire qui reçoit et stocke les informations échangées, permet de visualiser l’avancée des traitements, donne des alertes sur des points chauds, et produit des rapports périodiques.

Vers une digitalisation complète des échanges de travail

Le service Douane de Bolloré Logistics a proposé à son client NESTLE au 1er janvier 2021 après le Brexit, de travailler sur la plateforme ZEN de Conex. L’espace de travail numérique sécurisé reçoit, centralise et archive les documents et correspondances entre le Représentant en douane enregistré et ses clients, permettant d’optimiser la réalisation des formalités douanières sur les opérations d’import / export. L’outil qui organise de façon méthodique les échanges a rapidement fait ses preuves et d’autres clients de Bolloré ont emboité le pas et adhéré à l’outil de collaboration…

« Le groupe Nestlé a été le premier client à basculer vers cette nouvelle organisation de travail, 10 déclarants l’ont tout d’abord utilisé dans leurs échanges avec leurs correspondants dans 7 ou 8 usines. Aujourd’hui, 30 déclarants pour 6 clients sont reliés à l’outil et le mouvement s’accélère, avec 100 déclarants et une quinzaine de clients prévisibles à court terme. En étape de déploiement, 2 heures suffisent à former les nouveaux utilisateurs », explique Jean-François Ledun, directeur Douane de Bolloré Logistics.

Plus de visibilité et de rapidité dans les traitements

ZEN via conex™ offre un espace de travail collaboratif, qui économise du temps. Grâce à une liaison informatique, ZEN affecte automatiquement les données dans les champs déclaratifs correspondants dans CUSTOMS via conex™, le logiciel de déclarations douanières. Les documents obligatoires sont ainsi pré-remplis au fur et à mesure, sans intervention humaine hormis une vérification.

ZEN permet une traçabilité des échanges entre Bolloré et ses clients à ce stade pré-déclaratif. Le client téléverse au fur et à mesure les documents nécessaires aux déclarants, ZEN ordonne de façon intelligente tous les flux de données et le client peut suivre la ligne de vie de son dossier. Une alerte avertit le déclarant concerné de toute action sur la plateforme, et il accède aux documents transmis. Les échanges en phase pré-déclarative sont tracés, la plateforme centralise documents et informations qui, auparavant, arrivaient au gré des habitudes de chacun, par mails, téléphone, drive…

Jean-François Ledun explique : « On sait, dossier par dossier, où on en est à l’instant t, grâce à des vues synthétiques ; s’il manque une information pour apurer une écriture, on le voit tout de suite, et on peut s’en occuper en priorité. »

Quand le déclarant envoie la déclaration à l’administration douanière le workflow de traitement est tracé, et le client, tout comme le déclarant, sont tenus informés de l’état d’avancement en temps réel.

Les modèles de rapport sont personnalisables selon les critères des clients, plus de temps perdu à rechercher des données pour compiler des rapports. Des indicateurs de performance, comme par exemple le temps de traitement moyen par déclaration, sont calculés automatiquement, et les données de gestion financière synthétisées (montants des droits de douane, de TVA…).

« En tant que Représentant en douane enregistré, donc prestataire, nous devons fournir périodiquement des rapports d’activités à nos clients. Dans certains cas, cela pouvait prendre des jours-hommes pour compiler les informations et présenter les restitutions au modèle demandé ; avec ZEN, l’édition des rapports est facilitée, avec des modèles préformatés », souligne Jean-François Ledun.

Enfin, l’archivage des documents et des déclarations dans ZEN via conex™, est un autre avantage induit : il est opéré à la demande du client pour une durée pouvant aller jusqu’à 10 ans pour toutes les déclarations et documents. L’opposabilité de l’archivage est renforcée par le recours à la technologie de la Blockchain qui va certifier et horodater chaque pièce et action constitutives du dossier.


A propos de ZEN via conex™ : ZEN via conex™ est une plateforme collaborative permettant d’échanger, centraliser, tracer et archiver les données, documents et messages électroniques. Le client peut ainsi historiser tous les mouvements d’écritures, tout au long du parcours des importations/exportations, de la phase pré-déclarative jusqu’au classement. De multiples acteurs - clients, partenaires, collaborateurs, importateurs, exportateurs, transporteurs …-, interviennent sur les déclarations pour les enrichir tour à tour, dans un workflow collaboratif.


A propos de Bolloré Logistics

Bolloré Logistics est un opérateur majeur du transport et de la logistique à l’international avec 35 000 collaborateurs, répartis dans 109 pays et sur les cinq continents. Spécialiste du transport multimodal, le groupe exerce ses activités à travers quatre métiers : Bolloré PortsBolloré LogisticsBolloré Energy et Bolloré Railways.

Bolloré Logistics, 1er commissionnaire en douane, 4 200 collaborateurs, 73 agences,  accompagne le développement à l’international, des petites & moyennes entreprises et des grands groupes dans la gestion globale de leurs flux. La société offre un large savoir-faire local, à proximité de nos clients porté par des experts métiers transport, douane et supply chain. Ils s’appuient sur le maillage de notre réseau international pour délivrer des solutions innovantes et créatrices de valeur pour leurs clients de nombreux secteurs tels que le luxe, les cosmétiques, la santé, l’aéronautique, la défense, l’énergie, la distribution, l’automobile, l’agroalimentaire.

Pour en savoir plus : https://www.bollore-transport-logistics.com


A propos de Conex

Partenaire des Grands Comptes et des PME dans tous les secteurs d’activité, CONEX développe et commercialise une gamme d’outils collaboratifs pour la gestion des déclarations douanières et sécuritaires. Ses clients, entreprises importatrices/exportatrices, transporteurs, RDE (Représentants en Douane Enregistrés), utilisent ses solutions et services pour optimiser et sécuriser la saisie, le traitement et les échanges électroniques des déclarations dans tous leurs échanges internationaux de marchandises.

CONEX participe ainsi depuis près de 40 ans aux évolutions du commerce international et de la supply-chain, accompagnant les entreprises dans leur développement douanier, et collaborant avec les administrations Douanières européennes et internationales.

CONEX dont le siège historique est situé près de Lille (Orchies), a des bureaux à Paris, et deux filiales en Belgique et au Royaume-Uni. PME indépendante, créée en 1985, CONEX compte une soixantaine de salariés.


CONTACT PRESSE
AGENCE C3M - Michelle Amiard - michelle@agence-c3m.com

DÉCLARATIONS DOUANIÈRES & SÉCURITAIRES

UNION EUROPÉENNE / ROYAUME-UNI / UNION EUROPÉENNE


NOUS CONTACTER

En partenariat avec EUROTUNNELCONEX, acteur majeur de la dématérialisation douanière, propose aux transporteurs toutes les solutions logicielles pour la gestion de leurs formalités douanières post-brexit. Un panel de logiciels douane connectés aux systèmes douaniers des deux côtés du Channel.
ICS/ENS Import Control System La déclaration sécuritaire européenne - Import en UE en provenance du Royaume-Uni (depuis janvier 2021)
GB S&S/ENS Safety & Security La déclaration sécuritaire britannique - Import GB en provenance de l’UE (à partir du 01/07/22)
EXS Exit Summary Declaration  La déclaration Export GB vers UE pour les exportations non couvertes par une déclaration douanière d'exportation complète.
GVMS via conex™ - Goods Vehicle Movement System 
Pochette dématérialisée regroupant les N° de référence des déclarations préalablement enregistrées pour satisfaire aux formalités douanières requises en fonction des marchandises transportées à bord d’un moyen de transport franchissant la frontière du Royaume-Uni. (à partir du 01/01/22)

E-commerce : Conex lance EXPRESS via conex™, une nouvelle solution certifiée par la douane pour les déclarations d’importation de colis express

 

EXPRESS via conex - logiciel douane e-commerceAu 1er juillet 2021, le paquet TVA e-commerce entre en vigueur, et avec lui des évolutions fiscales et douanières majeures concernant les envois d’une valeur intrinsèque jusqu’à 150 euros. En réponse aux nouvelles règles douanières de cette réforme, la solution EXPRESS via conex™ permet aux professionnels de passer leurs déclarations en douane H7 sur une interface dédiée au e-commerce. La solution, qui communique avec le système douanier français DELTA H7, est également connectée au système déclaratif belge, et à terme, à d’autres pays de l’Union. 

 

Un gain de traitement administratif, une garantie pour la logistique de livraison

La déclaration H7 requiert un jeu de données ultra-réduit pour les envois de faible valeur, mais il est pour autant obligatoire et bien évidemment soumis à contrôle douanier. C’est dans ce nouveau contexte que CONEX propose une interface qui répond aux impératifs de productivité et de sécurité des acteurs de la logistique et du e-commerce, confrontés à des masses de petits montants de marchandises à déclarer.
L’application web proposée en mode SaaS, offre une interface EDI qui va intégrer les données, générer les déclarations à la volée sous contrôle de l’opérateur et communiquer, dans les formats requis et en totale sécurité, avec les serveurs de la douane. L’affichage d’un tableau de bord convivial permet aux opérateurs d’identifier instantanément les statuts des déclarations qui requièrent une interaction (par exemple une éventuelle anomalie à rectifier) ou qui bénéficient d’une validation de la douane (BAE).
La solution EXPRESS via conex™ a obtenu bien évidemment la certification EDI décernée par la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. La Douane s’assure ainsi de la sécurité des liaisons lors des échanges électroniques de données entre ses serveurs et ceux de Conex qui se connectent à son système informatique DELTA H7.

Accompagner les clients dans la mise en place de la nouvelle réglementation

Alors que le e-commerce s’est installé durablement sur une croissance à deux chiffres (+11% par an en moyenne entre 2014 et 2020), l’Union Européenne voulait réformer la fiscalité sur les milliards de transactions opérés.1 La réforme qui donne naissance à une nouvelle déclaration européenne H7 pour la TVA, prend effet le 1er juillet.
L’objectif sur le plan fiscal est à la fois de simplifier les obligations déclaratives en matière de TVA sur les biens achetés en ligne dans d’autres pays, mais également de permettre une taxation (TVA) dès le 1er euro. Sur le plan douanier (déclaration H7), la franchise des droits de douane est quant à elle passée à 150 euros.
Dans cette phase de transition, Conex accompagne également ses clients dans le conseil des étapes à franchir pour déclarer la TVA.

A propos de la déclaration douanière H7

- Concerne uniquement les importations pour les envois d’une valeur inférieure ou égale à 150 euros
- Franchise des droits de douane
- TVA applicable dès le 1er euro.

CONTACTS PRESSE
AGENCE C3M - Michelle Amiard - michelle@agence-c3m.com