05/ 2012 Conex soutient l’activité d’un champion français de l’export : Eurosérum (groupe Sodiaal)

 

Filiale du groupe agroalimentaire Sodiaal, Eurosérum commerce avec le monde entier. Son service Douanier s’appuie sur Conex, qui a su répondre aux spécificités de son activité.Filiale du groupe agroalimentaire Sodiaal, Eurosérum commerce avec le monde entier. Son service Douanier s’appuie sur Conex, qui a su répondre aux spécificités de son activité.

 

 


L’export, activité stratégique


Depuis près de 40 ans, Eurosérum traite et valorise le lactosérum issu des productions fromagères en ingrédients sous forme de poudre pour les industriels de l’agroalimentaire. Si le cœur de métier d’Eurosérum consiste à produire des ingrédients pour les laits infantiles, le groupe a su développer au fil du temps une large gamme d’ingrédients laitiers fonctionnels pour les secteurs de la chocolaterie, des produits laitiers frais, des plats préparés…

Eurosérum travaille avec les noms les plus prestigieux de l’agroalimentaire et exporte ses produits dans le monde entier, aussi bien en Europe qu’à l’autre bout du monde.

 

Dans une société qui exporte 70% de sa production, le service Douane assume de grandes responsabilités, tant au niveau de la chaîne logistique qu’au niveau de la satisfaction clients. Son service de 3 déclarants, gère 6 000 déclarations par an pour ses 14 implantations géographiques : le logiciel Conex permet de travailler avec autant de bureaux de douanes et de sites différents que nécessaire, il suffit de le paramétrer.


Conex s’est adapté à nos spécificités


« Début des années 2000, le développement de la société a nécessité des solutions fiables et pérennes pour l’établissement des déclarations douanières. Nous avions à faire face à la mise en place d’une PDU (14 sites à l’heure actuelle) et à des régimes douaniers économiques dans le domaine agroalimentaire », se souvient Véronique BOUILLET, Responsable Douane de Eurosérum.

 

Eurosérum s’est alors tout naturellement tourné vers Conex qui était déjà le prestataire d’une autre société du groupe.

 

Eurosérum, qui collecte et importe ses matières premières essentiellement dans les zones proches de ses sites de production, dans les pays européens limitrophes (la Suisse principalement), bénéficie d’un régime douanier particulier, dit « régime économique de perfectionnement actif », qui lui permet une compensation à l’équivalent avec les matières communautaires, et la suspension des droits de douane.

 

« Nos droits de douane sont en fait calculés sur l’extrait sec de lactosérum importé. Or, à l’importation, la matière première est présente sous forme liquide et voyage dans des citernes. On ne connait pas exactement la valeur de la marchandise importée en équivalent d’extrait sec au départ. De ce fait, Eurosérum a pu conclure un accord privilégié avec la Douane pour que les déclarations au départ de chez nos fournisseurs, soient rectifiées 5 jours après réception de la marchandise et de la déclaration douanière initiale. Cela nous laisse le temps d’analyser précisément la composition des produits réceptionnés chez Eurosérum et leur teneur en extrait sec sur lequel s’appliqueront les droits de douane », explique Véronique BOUILLET.

 

Cet accord dû à la particularité de l’activité de Eurosérum, a nécessité des développements spécifiques au sein de l’applicatif de Conex, réalisés par l’éditeur au moment de sa mise en route. « Nous apprécions leur compétence dans le domaine douanier, leur écoute face aux problèmes spécifiques de notre société et nous devons reconnaître que dans notre domaine nous possédons quelques moutons à cinq pattes ! Chaque question a toujours trouvé sa solution en standard ou en développements spécifiques. Les évolutions du système n’ont jamais fait l’objet de facturation supplémentaire. La hotline est très réactive et permet des interventions à distance. »

 

En 2009, l’entreprise a basculé sans difficulté vers DELTA, la Douane sans papier, toujours épaulée par les équipes de Conex. L’ICS a été facilement intégré : au départ de la Suisse, la nouvelle réglementation ne s’appliquait pas. Mais pour l’export, l’entreprise qui n’envisageait tout simplement pas de voir ses conteneurs de marchandises retenus en douane pour quelque raison que ce soit, a repris à son compte les exigences sécuritaires.

 

Nouvelle preuve de la capacité d’organisation de notre champion de l’export qui arbore avec fierté, depuis le début de l’année 2012, sa nouvelle certification d’Opérateur Economique Agréé.


 

 

Contacts - Relations presse

Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15

Michelle Amiard - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.